Aller au contenu principal

« Le nouveau calendrier UCI offre de nouvelles perspectives réjouissantes »

« Le nouveau calendrier UCI offre de nouvelles perspectives réjouissantes »

L’UCI a communiqué ce mercredi de nouvelles échéances pour le calendrier cycliste international, bouleversé par la crise sanitaire mondiale du Covid-19. Les compétitions sont suspendues au moins jusqu’au 1er juillet, tandis que les épreuves du World Tour ne reprendront pas avant le 1er août. Ces dates apportent un peu plus de clarté à un calendrier cycliste qui sera particulièrement chargé en été et au début de l’automne. Les championnats nationaux se disputeront le week-end des 22 et 23 août, soit une semaine avant le Tour de France, tandis que tous les monuments devraient retrouver une place au calendrier international. Les classiques Milan-San Remo, Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège et Il Lombardia devraient donc être disputées à la fin de saison, bien que l’UCI ne devrait établir publier un calendrier définitif que le 15 mai. 

Comme l’ensemble des groupements sportifs professionnels, l’équipe Circus-Wanty Gobert-Tormans se réjouit de ces annonces de l’UCI qui permettent d’éclaircir le programme des prochains mois et semaines. L’ensemble des coureurs de l’UCI Pro Team belge est actuellement confinée, mais la majorité des athlètes peuvent encore s’entraîner à l’extérieur selon les dispositions gouvernementales locales, à l’exception des résidents français (Jérémy Bellicaud, Fabien Doubey et Yoann Offredo), espagnols (Maurits Lammertink et Andrea Pasqualon) et italien (Simone Petilli) tandis que l’ensemble des coureurs continue de pédaler sur les itinéraires virtuels des classiques, avec le grand public, sur le simulateur BKool. Jean-François Bourlart, le manager général de Circus-Wanty Gobert-Tormans prend acte de ce nouveau programme provisoire.

Jean-François Bourlart (Manager Général Circus-Wanty Gobert-Tormans) :
« Nous vivons depuis quelques semaines dans la totale expectative quant à l’évolution de cette pandémie du Covid-19. Je suis attentivement cette crise sans précédent depuis le début, et nous avons pris les mesures adéquates pour protéger nos membres du staff et coureurs. Chacun a pu s’isoler avec les membres de sa famille afin que cette longue période soit supportable moralement. Heureusement, la majorité de nos coureurs, en Belgique, aux Pays-Bas ou en Norvège, ont encore le droit de sortir s’entraîner sur la route ce qui limite la charge psychologique à encaisser, même s’il n’est pas simple pour des sportifs de haut niveau de se retrouver du jour au lendemain sans échéance. »

« En ce sens, j’accueille très positivement l’annonce de l’UCI de ce jour. La priorité reste la santé de chacun et il est impératif que les conditions sanitaires s’améliorent avant de pouvoir envisager de retrouver les courses. Mais pour la première fois, nous pouvons commencer à songer concrètement à la reprise des compétitions. Je tiens à remercier nos fidèles partenaires, qui sont, comme toute l’économie mondiale, impactés par cette crise, mais qui maintiennent leur confiance, et s’impliquent, par des gestes simples, à cette lutte contre le coronavirus. » 

« Je me réjouis du maintien des monuments et des plus grandes épreuves du calendrier mondial qui est essentiel pour notre discipline, et pour une équipe de notre rang. Cela permet d’éviter une saison blanche et à chacun de retrouver de la motivation avec des échéances plus concrètes. Une fois le calendrier remodelé définitif, nous nous attèlerons, avec la direction sportive, à refixer des objectifs sportifs pour chacun des coureurs car le programme routier sera très dense de début août à fin octobre. Sans oublier la reprise du cyclo-cross, avec Tormans CX Team. »