Aller au contenu principal

Vliegen : « Impatient d’être à Imola »

Vliegen : « Impatient d’être à Imola »

Loic Vliegen fait partie de la sélection belge composée par Rik Verbrugghe qui disputera les championnats du Monde à Imola, en Italie. Le Liégeois de 26 ans portera pour la toute première fois le maillot de l’équipe nationale sur la course arc-en-ciel chez les Elites. Vliegen a déjà représenté la Belgique en catégorie d’âge (3e au Championnat d'Europe Juniors à Offida) et chez les Elites (Euro 2016, Test Event Tokyo 2019) mais il n’a jamais disputé de Mondial chez les pros.

Vliegen intègre un noyau de huit hommes, également composé de Tiesj Benoot, Oliver Naesen, Jasper Stuyven, Pieter Serry, Wout Van Aert, Greg Van Avermaet et Tim Wellens  pour une course au titre mondial qui s’annonce très usante. Le circuit d’Imola, qui a remplacé en dernière minute le tracé alpin de Martigny (Suisse), propose deux ascensions, celles de Mazzolano et la Cima Gallisterna, pour un total de 5000 mètres de dénivelé à escalader sur les 258,2 kilomètres de course. Vliegen, lauréat du Tour du Doubs le week-end dernier, est impatient de donner ses premiers coups de pédale sur le circuit automobile Ferrari à Imola.

Loic Vliegen :
« Je n’étais apparemment pas loin d’une sélection pour le Championnat d’Europe, donc je suis très heureux d’avoir été repris pour le Championnat du Monde. Le sélectionneur fédéral, qui a reconnu le circuit la semaine dernière, me dit que le tracé ressemble à une Ardennaise, avec deux ascensions de trois kilomètres. Je connais en tout cas bien l’arrivée, sur le circuit d’Imola, où je suis arrivé avec le Giro en 2018. Pour le circuit, nous aurons l’occasion de le découvrir sur place. »

« Je peux compter sur un beau programme de course avec Circus-Wanty Gobert-Tormans pour préparer ce rendez-vous. Samedi dernier, j’ai profité de la kermesse de Heist pour accumuler des kilomètres et du rythme en vue du Tour du Luxembourg. Avec cinq jours de course, toujours nerveux et intensifs au Luxembourg, je serai bien en jambes pour le Mondial. Je veux réussir à aider au mieux nos deux leaders, Van Aert et Van Avermaet, pour mon tout premier championnat du Monde chez les pros ! »