Aller au contenu principal

Merci Yoann Offredo!

Merci Yoann Offredo!

Alors qu’il vient de fêter son 34e anniversaire, Yoann Offredo a dû renoncer à épingler à nouveau un dossard pour s’élancer en compétition. Le Français ne se rétablit pas d’une accumulation de chutes en 2019 et met un terme à une carrière sportive longue de treize ans. Durant son parcours professionnel, le coureur de Monthléry s’est notamment illustré sur les classiques (3e à Plouay, 7e à Milan-San Remo, 14e au Tour des Flandres ou à Roubaix), mais aussi sur le Tour de France où il a remporté plusieurs fois le prix de la Combativité. La carrière d’Offredo a basculé durant la saison 2019. Le Parisien avait lourdement chuté à l’entrée d’un secteur pavé sur le Grand Prix de Denain, se retrouvant hospitalisé avec une tétraplégie provisoire. S’il a encore pu disputer le Tour de France durant l’été 2019, Offredo a dû être opéré au tendon d’achille durant l’intersaison. Malgré une détermination sans faille et quelques apparitions en début de saison 2020, ce fidèle ambassadeur de la Bière des Amis n’a pu pleinement se rétablir de sa blessure à la cheville et a dû renoncer à prolonger son aventure chez les pros. Le Francilien peut désormais envisager sa reconversion, notamment comme consultant sur France Télévisions avec lequel il a déjà couvert la dernière édition du Tour de France.

Yoann OFFREDO :
« Je voulais annoncer la fin de ma carrière pour remercier les personnes qui m’ont entouré et supporté, mais je n’en ai pas été capable. Quand tu es habitué à rouler trente heures par semaine, et que tu te retrouves sans pouvoir pratiquer ton sport mais aussi à avoir des difficultés à marcher, ce n’est pas simple, ni physiquement, ni mentalement. Ça me manque d’avoir mal aux jambes, d’avoir froid, d’être fatigué. C’est toujours impossible de pratiquer un sport, je suis forcé à me reposer. Je m’occupe avec d’autres activités, comme des réunions avec l’UCI concernant la sécurité des courses, des reportages pour le programme Stade 2, et je suis devenu parrain de deux clubs amateur. »

« Je veux retrouver un objectif dans la vie, et pour ceci j’ai choisi de continuer mes études. En septembre 2021, je commence un Master en Sciences Politiques spécialité Journalisme. Les prochains mois, je resterai présent dans le cyclisme, de l’autre côté de la barrière. Durant mes belles années chez Circus-Wanty Gobert, j’ai rencontré beaucoup de chefs d’entreprise et j’ai toujours entretenu de bonnes relations avec ces partenaires de l’équipe. Certains m’ont déjà contacté concernant mon futur. Même si je quitte le noyau Circus-Wanty Gobert, je resterai toujours lié à l’équipe. »

« Le cyclisme m’a beaucoup apporté, de la souffrance et de beaux souvenirs. Je me rappelle encore avoir gagné le prix de la combativité pour la première participation de l’équipe Wanty-Groupe Gobert au Tour, en 2017, à Liège, devant tous les fans et partenaires de l’équipe. Je tiens à remercier la FDJ et Circus-Wanty Gobert-Tormans pour toutes ces belles années ! »

Jean-François BOURLART (Manager général) :
« Je tiens à remercier Yoann pour son implication dans notre projet ces dernières années. Il est certainement un des acteurs essentiels de notre évolution. Je me retiendrai ses performances au Tour des Flandres ou à Paris-Roubaix pour sa première campagne de classiques chez nous, en 2017, mais aussi ses échappées et son tempérament offensif sur les routes du Tour de France. Yoann est un coureur de caractère, attachant, sur qui on peut toujours compter sur le vélo ou en dehors. Je suis convaincu qu’une belle ’seconde’ carrière l’attend désormais, même s’il doit ranger définitivement son vélo. Je lui souhaite en tout cas une pleine réussite ! »