Aller au contenu principal

Tour de France - Extraits de la conférence de presse

Tour de France - Extraits de la conférence de presse

En marge du Grand Départ du Tour de France (2.UWT), qui aura lieu à Brest ce samedi 26 juin, l'équipe Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux a fait part de ses ambitions pour cette 108ème édition de la Grande Boucle à l'occasion d'une conférence de presse.

Jean-François Bourlart (CEO Intermarché-Wanty-Gobert) :
"Ce sera notre quatrième Tour de France, mais le premier en tant qu'équipe World Tour. Nous avons pris la mesure de ce nouveau statut et c'est pourquoi nous voulons courir comme une équipe World Tour, en étant compétitifs et ambitieux. Ainsi, nous viserons le meilleur classement général possible avec Louis Meintjes tout en disputant la victoire sur un maximum étapes. En ce sens, notre sélection comporte des éléments qui nous permettront de briller sur tout type de profil. Comme il l'a prouvé par le passé, le top 10 est envisageable pour Louis Meintjes. Nous avons de bonnes chances de victoire d'étape, entre autres, sur les sprints avec Danny van Poppel. Si nous répondons à ces deux conditions une fois arrivés à Paris, nous pourrons alors considérer notre Tour de France comme réussi."

Aike Visbeek (Performance Manager) :
"En plus des deux grands objectifs que nous avons défini pour ce Tour, que sont le classement général et les victoires d'étape, nous souhaitons aussi courir offensivement, et ainsi garder le même comportement proactif lors de nos participations précédentes. À la seule différence que nous avons clairement défini les étapes où nous jugeons opportun de partir dans l'échappée. Notre intention de participer aux mouvements de course sera plus portée sur les étapes difficiles que celles favorables au sprint. Car nous avons foi en Danny van Poppel, qui a un gros moteur et qui est capable de se distinguer aussi sur les étapes où un peloton écrémé se disputera la victoire. Un succès d'étape serait synonyme d'un accomplissement important pour l'équipe."

Hilaire Van der Schueren (Directeur sportif) :
"La victoire de Taco van der Hoorn sur le Giro nous a procuré de belles émotions, et cela nous pousse à vouloir réitérer l'exploit sur ce Tour de France. Je sais d'expérience que rien n'est écrit d'avance, et que seuls les coureurs rendent une étape difficile ou non, quel que soit le profil. Ceci étant dit, sur les étapes de plat favorables à une arrivée groupée, nous aurons besoin de toutes nos forces vives pour accompagner Danny van Poppel dans le sprint. Il sera donc peu probable de nous voir à l'avant sur ce type d'étape, car notre priorité est l'accompagnement du train de sprint. »

Jan Bakelants :
"Le Tour de France m'avait manqué et je suis donc très heureux de pouvoir à nouveau me présenter au Grand Départ avec l'équipe Intermarché-Wanty-Gobert. Je veux jouer un rôle actif sur ce Tour, mais il va être difficile pour les échappées dans les premiers jours. Les candidats à la victoire seront nombreux. J’ai la conviction que nous aurons droit à une course contrôlée et qu'il sera difficile pour des fuyards de briller d'entrée de jeu. Mais peut-être qu'il sera intéressant, si nous y participons, d'en profiter pour jouer les points de la montagne et porter le maillot à pois tôt dans ce Tour."

Louis Meintjes :
"Depuis mon arrivée, je me sens bien dans l'équipe, c'était le nouveau départ dont j'avais besoin. Je sais être bien entouré dans l'optique de réaliser mon objectif, qui est le meilleur classement général possible à Paris. Je pourrai compter sur des coureurs solides pouvant me protéger du vent. Grâce au programme défini en début de saison, j'ai pu bénéficier d'une préparation idéale et ma forme aujourd'hui est au rendez-vous. Je suis particulièrement impatient de voir comment va se dérouler l'étape en Principauté d'Andorre, que je connais bien, et qui risque d'être décisive pour la course au général. »

Danny van Poppel :
"Ce sera spécial de courir sur le Tour de France aux côtés de mon frère Boy, pour la première fois depuis 2013, mais également aux côtés de notre directeur sportif de l'époque Hilaire Van der Schueren. J'en garde d'excellents souvenirs et j'ai l'envie d'en créer de nouveaux sur cette 108ème édition. Je suis venu pour gagner, et je sais pouvoir compter sur un train de sprint dévoué, nous avons beaucoup répéter nos gammes et nous avons aujourd'hui les automatismes pour rivaliser avec les meilleurs sprinters."

Loïc Vliegen :
"J'arrive sur ce Tour de France confiant car je suis maintenant en bonne condition. Après ma reprise au Critérium du Dauphiné où je n'étais pas à 100%, je suis monté en régime et j'affiche aujourd'hui des ambitions pour les échappées. J'aurai aussi à coeur d'endosser le rôle d'équipier pour Danny Van Poppel et Louis Meintjes, car nous avons des objectifs sur ce Tour et je ferai tout pour que nous y parvenions."

Georg Zimmermann :
"Pour mon premier Tour de France, je ne souhaite pas placer la barre trop haut au niveau de mes objectifs, même si je demeure ambitieux. Je souhaite défendre le maillot de l'équipe dans une échappée dès que j'en aurai l'occasion et aider nos deux leaders, Louis Meintjes et Danny van Poppel, du mieux possible."